lundi 6 février 2012

Des bouts de tas

Ne pas plonger

Les baïnes
invitent à
venir se
lover contre

le sein du
Tout d'ici
à nager au
risque de 

vivre en
l'absolu
monochrome
de l'Atlantique

Il faisait trop froid
en ce printemps
blanc et anthracite
pour m'oublier


Vincent Motard-Avargues - tas de mots n°7 (hiver 2011)




Des pas


Des pas
M'ont conduit jusqu'à la mer
Des pas hésitants.


Dans le sable, s'enterrèrent
mes pieds.


Je cherchais dans les vagues
L'origine de la vie.
Le pourquoi de la vie
Prétendais-je trouver...


Dans les marques des pas que je 
suivais
et disparaissaient aussitôt.


Car la mer
Sans pitié, aussitôt les effaçait.


J'ai cru qu'une Déesse
me conduisait
mais seul, au pied des vagues
Je n'ai trouvé rien d'autre que le
néant.


Ensuite j'ai remarqué
Que je tournais en rond.


Je suivais un chemin
que j'avais déjà foulé.


Et les marques, maintenant
celles des semelles déjà usées
n'étaient rien d'autre
Que les blessures de mon propre
passé.


Carlos Tronco - tas de mots n°1 (été 2009)





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire