samedi 31 mars 2012

Des bouts de tas

la route est dangereuse
une voiture traverse lentement le faubourg
tu as peur
pour la fille qui la conduit
alors que les lumières de l'aube
ne sont pas encore éteintes en entier

tu crains les contours imprécis
comme des plumeaux balayant la poussière
en cette atmosphère humide
qui permet de freiner
dans une plaque de pluie rance

par la vitre de la voiture
fume la fille en troisième
pas moins évanescente que le dehors

seule sa vitre abaissée
dessine un espace net et noir
celui dans lequel tu rêves de te précipiter
comme une aile fantôme
avinée par la rivière descendante
sous le pont

Patrice Maltaverne - Tas de mots n°8 - printemps 2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire