lundi 20 mai 2013

Tas de mots n°12

    Fi de la pluie, le printemps des mots est là !




                                                   Photo de couverture : Morgan Riet




Edito


"On : Personnage célèbre à qui l'on doit de nombreuses citations" (F.Dard)


Qui se cache derrière ce "on" ?
Qui sont-ils ces empêcheurs de tourner en rond, ces biens-penseurs qui cherchent à nous faire avaler leurs plans de rigueur et qui font des séjours en Suisse ?
Ils voudraient bien réussir à nous scléroser l'intellect, à nous dessécher le bulbe, à nous rapetisser dans nos solitudes, en faisant naître en chacun de nous des peurs irraisonnées : peur du voisin, peur de l'étranger, peur de l'homo, peur de la fin du monde, peur de tout ce qui n'est pas "normal" ou pas assez pasteurisé.
Leur slogan : Haïssez-vous les uns les autres !
Leur objectif : Nous empêcher de penser entre journal de 20h00 et télé-réalité.
Leurs amours ! Ils les retrouvent sur leurs PC ou leurs tablettes pour des étreintes virtuelles, dérisoires.
Leurs amis, ils sont, paraît-il, des centaines sur Facebook...

Mais toi, Ami poète, "tes statues sont amochées" car "tu n'es pas de cette époque."
Toi, Ami poète, tu démasques le "on" et tu nous ouvres les yeux sur tout ce qui est beau car "qu'est-ce qu'un poème sinon un bout de soi qui s'arrache."
Ami poète, tu es libre. Personne ne peut t'empêcher de parler ou de crier que tu t'en vas "avec le chien" abandonnant derrière toi "ton collier."

Ami poète, donnons-nous la main et sautons ensemble sur le bureau du Cercle des poètes disparus !
Et surtout, redis-nous qu'il ne faut jamais se résigner, que la vraie richesse est dans le regard de l'autre ou "dans un bol de fraises."
Et si jamais, mon Ami, tu penses être "l'idiot de village", c'est que tu es comme l'albatros ou que tu "t'habilles de mots mêlés de chair."

Alors ne change rien.


                                                           Georges Godé


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire