mercredi 19 mars 2014

"Quelque chose" dans la revue Décharge

David Lemaresquier / Morgan Riet : Quelque chose (Les Tas de mots)

Un recueil d’une belle facture, mi-photographies, mi-poèmes. Et le vis-à-vis fonctionne. Il y a des correspondances entre les deux arts, parfois directes, parfois subtiles, voire virtuelles. Mais ça donne de la perspective et de la visibilité. J’aime chez Morgan Riet sa fraîcheur, sa sincérité et sa simplicité. Pas d’esbroufe. On travaille le texte, en en parlant, sans masque ni fausse piste. Lampe frontale / du poème, je m’éclaire / les yeux fermés / et j’étouffe. Une chose est sûre, le poète possède le rythme, le tempo, le sens de la sonorité, jusqu’au jeu de mots Demain / est un autre joug. Il y a un indéniablement quelque chose dans cet accord, cette harmonie entre les clichés de l’un et les pages de l’autre, et une poésie en devenir dans l’écriture déjà bien établie de Morgan Riet. Strophe de Déplaisance : Epave, épreuve / au cœur, au crâne /cette odeur de mort / qui ressaque ;

10 €. 17, rue de la Fosse Frandemiche – 14330 Le Molay-Littry



     Note de lecture de Jacques Morin – Revue Décharge n°161 (mars 2014)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire