vendredi 25 avril 2014

Du lu ailleurs VIII

L'autre, par ordre d'apparition

Le médecin
La sage-femme
Maman
Papa
Ma soeur
Mon frère
La famille
Le chat
Le chien
Les voisins
Le meilleur copain
L'instituteur
La première copine
Les professeurs
L'adjudant-chef
L'inspecteur du permis de conduire
La fiancée
L'agent immobilier
Ma femme
Les poètes
L'employeur
Les collègues
Une maîtresse
Un voyou
Les copains du square
Le directeur de la Maison de retraite
Le médecin

                                          Michel Monnereau - revue Comme en poésie n°57



L'eau qui coule entre
une rive et un rêve
est celle d'un fleuve si vaste
qu'on y croit nager
soutenu par l'immensité de la vie,
par l'accord du visible et de l'invisible.
Et qu'on voudrait s'y noyer
avant que le rêve devienne rive.

                                       Jean-François Mathé - revue Spered Gouez n°19



Tu recommences ton vieux poème
toujours le même       tu le reprends
tu le retournes comme une chemise
pour en ausculter les coutures
- vieilles citations un peu usées
de tes auteurs préférés. A la fin on dirait
une publicité de marabout tendue à la sauvette
à la sortie d'une bouche de métro. Avec sa langue
maladroite, ses promesses de bonheur, l'inéluctable
"retour rapide et inconditionnel de l'être aimé".

Tu biffes un mot, le réécris - on entend
les ouvriers s'interpeller d'un toit à l'autre
dans un crissement de scie à métaux :
" Heigh my hearts, cheerly, cheerly my hearts !"

puis tu en fais une cocotte en papier
dont tu attends longtemps l'envol vers eux
par la fenêtre ouverte.

                                   Paul Guillon - revue Arpa n°96